Blog

« Les séniors, des compétences en or ! »

Par - Le 25 février 2018

« Je suis senior : témoignage de Philippe Gramond, directeur du développement et des partenariats chez Cyconia »

Philippe, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Phillipe Gramond, j’ai 55 ans et je suis directeur du développement et des partenariats chez Cyconia. J’aime aussi dire pour me présenter que je suis « artiste » dans l’âme, car pas toujours conventionnel et rebelle (parfois) !

 

Quel a été votre parcours ?

Ma formation est universitaire avec un 3ème cycle en Marketing à Dauphine. Côté professionnel, j’ai avant tout exercé des responsabilités commerciales et managériales

J’ai toujours été dans des activités de service, et plus dans une dimension “solution” que produit stricto sensu. J’ai une forte appétence pour l’univers commercial car il est très diversifié : de l’identification du marché à la signature clients et ou partenaires, en passant par la production de livrables.

J’ai évolué dans différents types de structures et de statuts d’entreprise ; de la startup au CAC40 en passant par la PME et l’ETI.

 

Pourquoi avoir fait le choix de Cyconia ?

C’est un choix fait par conviction ! Je ne voulais pas retourner en structure classique à cause de la pesanteur des relations hiérarchiques, assez figées. J’avais en même temps le souhait de garder une certaine autonomie. Cyconia – Express’ing à l’époque – était et reste une startup à la structure légère, et surtout très agile. L’évolution de notre solution entre il y a un an et demi et aujourd’hui en atteste.

La personnalité de Siham Hadjam (CEO de Cyconia) m’a également tout de suite convaincu.

 

Dites nous-en plus !

La maturité de Siham m’a bluffé, à seulement 27 ans à l’époque. Son produit d’appel m’a également séduit, entre service traditionnel de pressing et touche très innovante et moderne de l’interface.

J’ai aussi apprécié l’aspect très large de la conciergerie qu’était au départ Express’ing : j’ai vite perçu son potentiel de développement.

 

Comment l’aventure Cyconia a-t-elle commencé ?

J’ai commencé en avril 2016 de façon informelle car j’étais engagé dans d’autres startups. Je suis passé à temps plein à partir de septembre. Parce que j’ai cru rapidement et fondamentalement à ce projet, je suis devenu associé en janvier 2017.

 

Comment se traduit votre fonction de directeur commercial chez Cyconia ?

Je n’aime pas ce titre ! Je lui préfère « directeur du développement et des partenariats ». Ma mission au global est de vendre une solution évolutive. Grâce aux retours que je fais sur le dialogue permanent que j’entretiens avec les clients, je participe à la définition de cette solution. Je contribue donc au développement de la société, avec une forte impulsion de Siham, la fondatrice qui a une réelle vision stratégique de ce marché.

Côté partenariats , j’identifie les acteurs majeurs qui seront les accompagnateurs et les relais de demain sur la QVT et l’engagement, que sont les fonciers, les asset et les property management, mais aussi les starts up. 

 

Vous avez 55 ans ; comment vivez-vous le fait d’évoluer dans un environnement start up plutôt jeune ?

Non seulement je le vis bien, mais c’est une « bouffée d’air » ! ! Les « jeunes » ont plus de qualités qu’on ne l’imagine ! (rires) Il faut parfois savoir mettre l’égo sous le coude, car expérience ne rime pas toujours avec compétence. C’est assez dépoussiérant et cela s’accorde bien à mon caractère artiste et non conventionnel.

 

Qu’apportez-vous à Cyconia ?

Des solides compétences acquises grâce à une longue expérience évidemment, mais aussi un carnet d’adresse. Je suis celui qui amène une temporisation, un certain recul dans notre structure, ce qui est un challenge en soi aussi ! (rire).

Ma « séniorité » renforce la crédibilité de Cyconia, startup innovante, auprès des clients.

Il y a des sujets que les jeunes alternants peuvent maîtriser mieux que moi : j’ai enterré mon égo et je prends ce qu’il y a à prendre ! De mon côté, je leur apprends les méthodes de travail, la rigueur et les techniques commerciales au sens large.

Cyconia me stimule énormément au quotidien, car nous sommes sur un marché en plein boom qui nécessitera d’être rapidement structuré.

Je suis là aussi pour que Cyconia sorte gagnant et leader sur le marché de la QVT et de l’engagement !

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER...