Blog

Equilibre vie professionnelle / vie personnelle : pourquoi un assistant intelligent ?

Par - Le 2 octobre 2018

Travailler pour vivre ou vivre pour travailler ? C’est toute la question de l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle : voilà un principe vers lequel nous cherchons tous et toutes à tendre ; particulièrement difficilement à l’ère de l’hyper-connectivité.

De quoi est-il précisément question dans cet équilibre ?  

Simple agrément de la vie ou nécessité vitale ?

Le travail est largement reconnu comme important pour l’épanouissement personnel. Il joue un rôle important, définissant ce que nous faisons en société et nous garantit des revenus.

Dans le même temps, l’idée selon laquelle le repos est indispensable à un travail productif est largement partagée.

Ainsi, au risque de répéter des évidences, pour bien travailler il faut bien se reposer ; et trouver un équilibre entre le temps passé au travail et le temps libre pour rester heureux, en bonne santé et passer du temps de qualité avec ses proches et pour s’investir dans des projets personnels.

Même si vous adorez votre emploi, travailler 24h sur 24 et 7 jours sur 7 n’est pas envisageable. Comme dirait Michel Audiard, “il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes”, et pas des moindres : épuisement, burn out, dépression.

Même “Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite”. En France, il fallut la catastrophe de Courrières de 1906 – 1099 mineurs morts – pour que soit institué le repos hebdomadaire, et encore 1938 pour avoir droit aux congés payés.

 

Equilibre vie professionnelle / vie personnelle et santé au travail

 

En effet, travailler pour une entreprise et faire carrière tout en se consacrant à sa famille / amis / loisirs peut être ardu, voire sembler impossible. Les collaborateurs sont pour la plupart d’entre eux dans leur entreprise toute la journée. Pour certains, ils sont confrontés au stress et à la pression.

Sans surprise, les personnes ayant de grandes responsabilités familiales sont le plus enclin à avoir des difficultés à gérer la relation entre le travail et la vie privée. Autrement dit, ce sont souvent les femmes qui souffrent le plus de ce déséquilibre…

 

A cela s’ajoute la culpabilisation de ne pouvoir consacrer assez de temps et d’attention aux proches. Des pressions qui ont des conséquences certaines sur la santé mentale et physique des salariés, depuis longtemps renseignées par les psychologues du travail.

→ dépression

→ anxiété

→ troubles psychosomatiques : boutons, eczéma, tâches dermatologiques, appétit déréglé sommeil perturbé…   

→ stress perçu (1)

Mais alors pourquoi l’équilibre vie pro / vie perso est la préoccupation de toutes et tous ?

D’abord, parce que conflit entre le travail et la vie personnelle a des conséquences sur l’efficience des salariés : réduction de l’effort et des performances au travail, absentéisme et turn over plus importants. (2)

Parce que, comme pour la QVT, tout le monde à y gagner, entreprises comme employés.

 

La théorie de l’échange social : des effets vertueux sur toute la chaîne de l’engagement mutuel

 

A l’inverse, un bon équilibre permet une meilleure qualité de vie au travail (QVT) et un bien-être au travail, et améliore l’engagement des collaborateurs.

Une étude du Corporate Executive Board (3), qui représente 80% des entreprises du classement Fortune 500, les personnes qui estiment avoir un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée travaillent 21% plus que les autres.

Ainsi dans leur étude “Making the link between work-life balance practices and organizational performance”, chercheuses en économie et en psychologie à l’Université de Londres mettent en évidence  les effets de l’échange social (4) :

 

« Lorsqu’ils sont traités favorablement par une organisation, les employés se sentiront obligés de réagir par des attitudes ou des comportements positifs en retour. […] En mettant à leur disposition des outils d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les employés ont un engagement accru, une satisfaction à l’égard de leur emploi et un comportement citoyen. »

Cela a toujours été notre propos chez Cyconia : l’engagement doit être mutuel. Celui des collaborateurs ne peut exister sans celui des entreprises envers eux.

Fort de ce constat, Cyconia, l’assistant personnel intelligent de tous les salariés, au delà des services de conciergerie, bien-être et santé, redonne du pouvoir au temps.

 

Le temps une ressource précieuse

 

Nous courons tous après, nous n’en avons jamais assez… Contrairement à l’argent, il ne peut jamais être rendu : il s’agit du temps.

 

Comme pour l’équilibre vie pro / vie perso, le temps est la préoccupation de chacun. Employés comme entreprises craignent de se laisser dépasser par le temps. Pour les premiers, cette ressource il s’agit de concilier leurs vie personnelles et professionnelle. Pour les secondes “le temps, c’est de l’argent.”

C’est parce que nous défendons le principe de QVT pour tous que nous avons pensé Cyconia comme l’assistant personnel intelligent de tous les employés d’entreprise.

 

Mais alors, Cyconia, c’est qui ?

Cyconia est l’assistant personnel intelligent de tous les collaborateurs d’entreprise qui gère toutes vos tâches du quotidien, de la tête aux pieds, du lever au coucher, sans avoir besoin d’y penser

 

Cyconia, comment ?

Une galère de garde d’enfant, besoin d’une consultation médicale en urgence, envie de faire du sport ou de prendre soin de soi ? Demandez à Cyconia depuis votre chatbot, il s’occupe de satisfaire votre demande en – littéralement – 3 clics !

Cyconia, c’est l’assistant intelligent à qui on peut demander ce que l’on veut, quand on veut, d’où on veut. Autrement dit, c’est l’alliance de l’intelligence artificielle et du service pour le bien-être au travail.

Cyconia :

– facilite le quotidien de chaque collaborateur

– propose un parcours bien-être et santé sans se déplacer

– stimule la rencontre grâce à son espace d’entraide

– interagit et délivre des conseils, les bons plans du quartier, mais aussi culturels

– donne du sens en proposant d’investir du temps dans le monde associatif et culturel, ou avec ses collègues

– rapproche de l’économie de quartier en proposant des services issus des artisans et commerçants de proximité

 

En somme, il redonne à tous du pouvoir au temps !

 


 

(1) Allen, T. D., Herst, D. E. L., Bruck, C. S., & Sutton, M. 2000
(2) Anderson, Coffey, Byerly, 2002
(3) How Work-Life Benefits Improve Productivity, Corporate Executive Board, mars 2009
(4) T. Alexandra Beauregard et Leslie Henry, 2009
VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER...